Bienvenue : connectez-vous | Créer un compte
emplacement: Pyloufas / 1Pi-Juin-2013

1π-Juin-2013

Table des matières

Ours

 * Redacteur en chef : Janice
 * Relou de service : Ninon
 * Responsable bouffe&bières : Manon & Janice
 * Mise en page : l'éternelle Sophie
 * Envoyé spécial à l'AG : Émile
 * Le mec qui a fini par sortir de la salle d'à côté : florian
 * Le mec fatigué au bout de la table : Gaël
 * Dessins : Marc N'guessan
 * La philosophe anti maths : Camille
 * Envoyé spécial à Tangram : Cauet Ducon
 * La commission séjours adaptés : Émilie, Janice, Solène, Yannick, Lola
 * La cycliste avec les bières : Laura
 * Contributeurs : Laura S., Pierre, Clac, Karel, Fanny, Michel, Pascal V., Pascal L., Anatis, Dédé, La frange dissidente (il paraît qu'elle connaît bien la pouffe de la météo...)

Édito

Vous avez tous reçu le premier numéro tant attendu de Pyloufas.

Beaucoup de critiques et de polémiques étaient présentes et nous vous en remercions ! Continuez, c'est comme ça et le journal vivra !

Encore merci de nous soutenir dans ce projet bénévole.

Grâce à vous, ce projet continue et rassemble de plus en plus de bénévoles. Nous attirons votre attention sur le fait que Pyloufas n'est pas le journal officiel de l'équipe régionale de Midi-Pyrénées. Merci d'adresser vos plaintes au comité de rédaction ( pyloufas@midipy.eedf.fr ).

Py Lou Fas n'est pas un journal modéré !

Ici, on rigole, on balance, on est méchants et on aime ça ! D'ailleurs si vous voulez balancer, n'hésitez pas à nous envoyer vos articles ( redaction@midipy.eedf.fr ).

En restant fidèle au premier numéro (0π), nous sommes fiers de vous présenter le numéro 1π et comptons sur votre contribution pour les prochains (car, oui, il y en aura d'autres!).

Et en bonus, nous allons parler bien évidemment de l'assemblée générale. Et oui, courageux comme nous sommes, nous avons agégété les 8 et 9 juin et on vous le dit, ça valait le coup !

Grande première ! Nous étions 400 à nous réunir avec une vingtaine de délégués venant de.... Midipy ! Alors c'est normal que Pyloufas en parle !

Il y aura donc des potins, des interviews exclusives, des coups de gueule à prendre avec le sourire et aussi des faux sourires qui font la gueule.

Pyloufas vous dit tout et c'est grâce à une équipe de supers supporters que ce chapitre merveilleux, qu'est celui de l'AG, vous est donné !

Asseyez-vous, respirez un grand coup (ou respirez-vous), vous êtes prévenus : Pyloufas 1π, ça envoie !

Gardez de côté votre esprit rancunier, car ne vous faites pas d'illusions, plus ça avance et plus ça balance !

L'équipe s'est renforcée lors de cette soirée et nous sommes heureux de Pyloufasser en s'amusant de ce qui va y être édité.

Et si jamais, ne vous vexez pas, au moins on parle de vous !

Au boulot !

Juin :

Juillet :

Septembre :

Agenda

Les stages BAFA de juin

Les camps d'été

Camps ouverts / Séjours adaptés / Rencontres de Bécours

Réunion Pédagram

... et déjà GRAMplin

Lexique des geeks

Depuis quelques années, une équipe de geeks est en train de s'infiltrer aux éclés de Midi-Pyrénées. Vous l'aurez peut-être remarqué : certains mots étranges se sont infiltrés dans notre vocabulaire :

Ça s'est passé là-bas

Un mini camp placé sous le signe de l'expression et de la création

C'est à Bécours sous un magnifique soleil qu'a eu lieu le mini camp régional louveteaux sur le thème "expression et créations". Tout commença par l'arrivée de 3 mages maîtres des arts à la recherche de créativité pour permettre à l'art d'exister encore sur leur planète et aux 3 mages de ne pas sombrer. Tout au long de la semaine, nos 24 loups ont redoublé d'efforts et débordé d'imagination pour montrer aux mages tout leur potentiel créatif grâce à leurs pièces de théâtre, spectacles de marionnettes et films d'animation mais aussi grâce à leurs costumes et décors sensationnels !

C'est sous les acclamations des éclés présents à Bécours que les loups ont fait leur spectacle en fin de camp et que les mages sont repartis les yeux plein de lumière, la tête pleine d'idées et de couleurs. Merci donc aux mages de nous avoir permis de nous dépasser ainsi qu'aux super respos qui ont accompagné toute la semaine les enfants, une affaire rondement menée !

La cinquième roue du carrosse

émile a des photos

C'est l'histoire d'un camp qui commence sur les chapeaux de roues. Enfin, manière de parler parce que si les roues de l'Iveco, qui transportait les 5 rouchies, les 8 patrouilles, les 6 tables (et les 12 tréteaux qui vont avec) et tout le matériel que l'on peut encore enfouir dans un camion après tout ça, et bien, si ces roues là elles avaient mis leurs chapeaux elles n'auraient peut-être pas pété une durite.

Car oui, au bout d'une heure, plongés dans le pré-camp jusqu'aux dents, l'Iveco a déclaré qu'il préférait le garage de Carmaux aux plateaux verdoyants de Bécours.

Voilà donc le début de ce mini-camp régional. Début qui ne s'annonçait pas sous les meilleurs auspices. Mais c'était sans compter sur l'hospitalité du hameau qui, encore une fois, a fait jouer de sa magie pour que tout se passe extraordinairement bien. On a évité tous les bâtons qui venaient se mettre en travers de nos roues et on est parti à l'aventure avec des éclés qui nous ont régalé de leur jeunesse et de leur joie de vivre d'adolescents.

Nous avons passé cinq jours en roue libre sous un soleil qui nous a donné quelques coups nous qui n'avions pas mis nos chapeaux non plus..

Tout ça pour dire que même si la roue ne semble pas tourner dans le bon sens au départ, il y a surement une roue de secours qui vous attend cachée quelque part et qui vous permettra de faire redémarrer la machine.

Allez, roulez jeunesse!

PS : Maintenant l'Iveco va bien, aux dernières nouvelles il ne devait plus tarder à rentrer chez lui..

Les rencontres de l'animation coéduquées

Mini camp SF :

Le Scoutisme Français est l'association qui fédère les Scouts et Guides de France (SGdF, catholiques), les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France (EEUdF, protestants), les Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France (juifs), les Scouts Musulmans de France (musulmans) et, bien sûr, les Eclaireuses Eclaireurs de France.

La reconnaissance de la spécificité scoute de notre mouvement par l'état se fait au travers du Scoutisme Français. C'est pour cela que nos diplômes s'intitulent Animateur/Responsable d'Unité/Directeur du Scoutisme Français (ASF/RUSF/DSF).

De même notre reconnaissance au niveau mondial par les mouvements scouts mondiaux (OMMS pour les garçons et AMGE pour les filles) se fait au travers du Scoutisme Français car il n'y a qu'une seule association reconnue par pays.

Au niveau régional, les différentes associations sont réunies dans des collèges du Scoutisme Français. Ces collèges ont quasiment tous disparus mais celui de Midi-Pyrénées vient de renaître cette année:

* Été 2011 - Les Scouts et Guides de France de Midi-Pyrénées nous proposent de nous associer à l'opération "Les lumières de Béthleem" initiée par des scouts autrichiens. Une flamme est allumée dans la grotte de la nativité, cette flamme est ensuite ramenée dans les différents pays, régions, ville, maison en symbole de paix. Étant donné l'inspiration religieuse de l'opération, nous refusons la proposition.

* Été 2012 - Les SGdF renouvellent leur proposition. Cette fois-ci, l'équipe régionale décide de participer à la réunion de préparation afin d'expliquer sa position de ne pas participer.

* Septembre 2012 - 1ère réunion de préparation des lumières de Béthleem. La démarche d'ouverture est réelle et sincère... mais maladroite et ratée. L'opération n'aura plus lieu à la Cathédrale mais dans une école (chouette !)... de l'enseignement privé catholique (ah ben non en fait). Les SGdF confondent œucuménisme et laïcité. Les Scouts et Guides d'Europe, non membres du Scoutisme Français ont également été invités. C'est quand même l'occasion d'une première rencontre et, à l'initiative des EEUdF, une réunion entre membres Scoutisme Français est programmée.

* 1er octobre 2012 - 1ère réunion informelle du Scoutisme Français chez le responsable régional des SGdF. L'occasion pour chacun de se présenter et de voir ce qui nous rassemble (le scoutisme, tout simplement) et ce qui nous sépare (l'organisation interne, le vocabulaire). Par exemple le responsable régional chez les SGdF est appelé délégué territorial car il n'est pas élu mais nommé par le national !

* 8 novembre 2012 - Election du bureau et création officielle du collège Midi-Pyrénées du Scoutisme Français. Je représente les EEDF en tant que secrétaire. La décision d'organiser le 1er évènement Scoutisme Français en Midipy est prise: ce sera un minicamp pendant les vacances de printemps.

* 5 décembre 2012 - Pour la première (et dernière) fois, un membre des EEIF est présent. Le mouvement n'a que deux groupes sur la région et n'est pas suffisamment fort pour s'investir dans le Scoutisme Français. La majorité des enfants du mouvement sont scolarisés à l'école Ozar Hatorah et n'ont pas les mêmes vacances scolaires donc ils ne pourront pas participer au minicamp.

* 5 février 2012 - L'organisation du minicamp se précise. Face à la concurrence des minicamps de groupe et régionaux, chez les EEDF, seuls le loups de Muret ont répondu présents.

* 23 et 24 février - WE de préparation du minicamp. Peu de respos présents. La moitié d'entre eux sont les respos de Muret ! Ils auront porté largement plus que leur part dans la préparation de ce minicamp. Merci beaucoup à eux.

* 22 au 26 avril 2013 - Minicamp. 150 participants de 4 associations. Beaucoup d'impro mais une super implication de tous les respos qui ont bien assuré. Des veillées qui déchirent. Un grand jeu. Des temps spi. Du thé à la menthe (aussi convivial que la clope mais beaucoup beaucoup moins nocif pour la santé). Des discussions autour du feu. On oubliera juste de parler de la bouffe (Anne, si tu t'ennuies l'année prochaine...)

Bilan (personnel): il n'y a pas grande différence entre les mouvements du Scoutisme Français (avec les autres mouvements hors Scoutisme Français c'est probablement une autre histoire). Les jeunes, les jeux, les chants, les méthodes pédagogiques, la réunions du soir, les 5èmes, les attitudes éducatives, les problèmes sont les mêmes partout. La religion est au final très peu présente. La foi et la religion étant un fondement (au même titre que les valeurs chez nous) mais pas une référence omniprésente dans les activités ou la vie quotidienne.

Cela, France 3 l'a complètement raté malgré 4h passées sur le terrain. Il sont venus uniquement à cause du buzzword "musulmans". Et ils sont repartis avec les images qu'ils étaient venus chercher pour faire l'ouverture du reportage : des musulmans en train de faire leur prière et tout le monde autour en train de les observer comme des bêtes curieuses. Par contre, pas un mot sur ce qu'est le scoutisme. Dommage.

Au final, je pense qu'il y a encore beaucoup de choses sympa à faire ensemble : apéros-débat, stages, WE communs, rencontres vis mon camp, etc. Si quelqu'un est intéressé pour porter cette dynamique et représenter les éclés auprès du Scoutisme Français, qu'il n'hésite pas a en faire part à l'équipe régionale.

Gaël

+ Photo

Mini camp froissartage et kamoulox :

émile a des photos

LE KAMOULOX EST AU MOTUS CE QUE LA SOULE EST AU RUGBY.

Caca mou ! caca mou ! Caca mou, lox !

John-Bob

BOOOONNN jour et bienvenue à cette toute première du Kamoulox en A-vey-ron !! Ce soir, nous avons la chance et le plaisir d'accueillir non pas des candidats, mais des candidates !! A ma droite, Christine CrinCrin. Bonjour Christine, si vous voulez-vous bien vous présenter...

Christine CrinCrin

Je suis une femme, on m'a forcé à venir ici, je voudrais m'en aller, j'ai peur.

John-Bob

Excellent. Et qu'est-ce que vous faîtes dans la vie ?

Christine CrinCrin

Je suis une femme, on m'a forcé à venir ici, je voudrais m'en aller, j'ai peur.

John-Bob

Et sinon, vous avez des passe-temps ?

Christine CrinCrin

Je suis une femme, j'ai peur.

John-Bob

Merci Christine pour cette présentation. Voyons maintenant ce qu'il y a à ma gauche...

Michèle Marteau

Bonjour, je m'appelle Michèle Marteau, j'ai 49 ans et je collectionne les manches de marteau cassés.

John-Bob

Passionnant ! Et est-ce que vous avez des enfants ?

Michèle Marteau

Non, heureusement, ils ne sont pas là. On est quand même plus tranquille quand ils ne sont pas là.

John-Bob

A qui le dîtes vous ! Bien, on va pouvoir commencer. Michèle, lancez le dé, s'il vous plaît.

Michèle Marteau

8!

John-Bob

Incroyable ! Vous arrivez directement en case igloo. Christine, tripous ou cannelés ?

Christine CrinCrin

Je me crozes la tête et j'enperche un chou rouge.

Michèle Marteau

Je pisse sur le PH pour faire remonter l'acidité et je jette mon foulard au feu.

John-Bob

fou-lard-eau-feu : vous tirez une carte mystère !

Michèle Marteau

Quoi ?

John-Bob

Coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ, coâ. À vous Christine !

Christine CrinCrin

Je limoges mon ami turc : il a froid, Sartage.

John-Bob

Vlà l'banc qui est fauché, tout s'effondre ! Comment réagissez-vous Michèle ?

Michèle Marteau

Si six scies scient six scies, je boîte à demi-mot.

John-Bob

Bien vu ! Christine, faîtes quelque chose !

Christine CrinCrin

Je classe la table et mange un xylophone.

Michèle Marteau

Je contre !

John-Bob

Ah désolé, vous ne pouvez pas, il y a Jacques Cheminade qui plane sur mars en opposition.

Michèle Marteau

Ta rière en slip !

John-Bob

Nom d'un tenon, Michèle, vous êtes pleine de ressources ! Christine, bigue ou brêle ?

Christine CrinCrin

Je mors le cul du cabestan et cravache le trip.

Michèle Marteau

Je rallume le feu et apprends le bondage à Baden Powell.

John-Bob

ça se barre en picouille cette partie ! 20 secondes de Patrick Sébastien !

[ Ah qu'est-ce qu'on est serrés, au fond de cette boîte, chantent les sardines, chantent les sardines ]

Christine CrinCrin

Je plie la chenille et siffle un coup de tafia.

Michèle Marteau

Je patrouille le long de l'établi et je...

Christine CrinCrin

KAMOULOX !!!!!

John-Bob

Braaaaavoooo Christine !! Un dernier mot pour la fin ?

Christine CrinCrin

Cauet !

Michèle Marteau

du cassssion !

signé : Clac.

[ note de l'auteure : on vous avait pas dit que le camp froissartage et kamoulox c'était trop de la balle ? ]

BAFA théorique Avril 2013

Le stage est fini depuis quelques heures à peine et ce fut une bien belle aventure. Juste quelques mots pour remercier l'équipe de formateurs et notre intendant. Tous ont répondu présent dans les derniers jours pour rendre le stage possible. Alors oui il y a eu des discussions engagées comme toujours sur un stage BAFA, mais aussi et surtout de très bon moments de convivialité et de franche rigolade. Ce fut un plaisir de travailler ensemble. Bon retour à tous... Karel

+ photo !!!

Mur de la honte!

Blagues

En raison d'un empêchement du responsable de la rubrique, actuellement bloqué dans l'Aubrac sans électricité (véridique), les pôôôôvres lecteurs de PyLouFas ne pourront pas rire cet été...

Mais l'Aveyronnais a promis qu'il se rattraperait... parole d'Aveyronnais !

Pycouille, la rubrique qui s'en claque la fouf'

Cuisine aux tripoux

En raison d'un empêchement du responsable de la rubrique, actuellement bloqué dans l'Aubrac sans électricité (véridique), les pôôôôvres lecteurs de PyLouFas ne pourront pas manger de tripou cet été...

Mais l'Aveyronnais a promis qu'il se rattraperait... parole d'Aveyronnais et vous propose dès à présent de méditer l'article ci-après du site vénéré de notre Aveyronnais "la Naucelloise ©" sur les disgressions orthographiques tripesques avant d'avoir son analyse fine et culinaire à la rentrée.

TripouS ou TripouX

Info flash

« La méthodologie de projet, c'est le fordisme de la pensée »

Les dessins, ça fait du bien, mais les photos, ça fait du beau!

Spécial départ à l'AG :

"Oui à l'ordre du jour! Moi j'suis sur des valeurs fortes"

"J'accuse l'équipe régionale de Midi Pyrénées de faire ses
réunions durant le week-end des 50 ans de Fabian, alors qu'il y avait
encore de la neige!"

"Vive émile, président de l'association - m'a dit gaël"

"Vivent les calendriers"
Pierre


"Ah putain, fais chier!"
Bérénice


"On se demande pourquoi les loutres ne viennent pas à l'AG.."

"Moi je viens exprès pour passer dans Py Lou Fas"
David


"Pas content! Pas content!

"On espère qu'il y aura du potin rapidement!"
Baba & Ben


"Vous êtes dans la merde : je ne sais pas compter"
Florian, scrutateur


"J'adore être là quand c'est la merde."
Pauline

Archéologie

Photo

Légende :
« Routes Nouvelles n°97, octobre 1980, photos d'un camp lutin.
Question : quelles différences avec aujourd'hui ? »

Témoignages

Eclaireur ami de la nature (Michel)

cf wiki 0Pi

La place à l'AG

Observateur, va-t-en!

Ceci est un coup de gueule. Il paraît que PyLouFas c'est aussi fait pour ça, alors allons-y gaiement.

Je voudrais vous parler de démocratie. Pour moi, le processus démocratique comprend plusieurs étapes :

Ceci pour poser le décors.

Maintenant je me demande comment on a pu accepter que dans notre chère association, on ait pu accepter de limiter le nombre d'observateurs à l'assemblée générale?

Les débats doivent être publics, crénom! C'est la base même de la démocratie.

Quand j'ai décidé d'aller quand même observer cette AG, la première chose qu'on m'a dite... "Trop cool, quelqu'un qui s'investit"? ou "y'a pas beaucoup de monde qui s'intéresse à ces choses là, c'est bien que tu y ailles"?

Mais non, vous croyez quoi? C'était "Ah. Bon. Il paraît que ça coûte 270€ pour le week-end". Ok les gars. Vous avez vraiment pas envie que les gens s'investissent alors. On est sur une bonne pente tiens!

émile

Les 22 raisons d'aller à l'AG

C'était bien l'année dernière. Très bonne ambiance, le pique nique,
la chanson territoriale, le retour en minibus. Ça respirait la
confiance.

Pour écouter, essayer de comprendre le fonctionnement de cette "espèce
d'usine".

"J'ai levé la main au mauvais moment, et je suis là..."

C'est une manière de participer.

Pour qu'il y ait des jeunes!

Pour porter la voix de mon groupe.

C'était soit ça, soit une soirée avec la Compagnie du petit vélo.
J'ai préféré l'AG.

J'habite dans un coin pourri du Tarn, à Paris au moins l'air est sain.

Pour voir la première AG à 400!

Parce que la délégation midipy est trop bien!

Je croyais que c'était cool, mais 10h de bus c'est chiant!

Pour accompagner une personne qui est déléguée mais qui ne connait
pas grand chose.

Pour assister aux décisions politiques.

Pour mesurer notre pouvoir sur les décisions de l'asso.

Parce que je suis élu

Pour passer dans Py Lou Fas. (celle-là n'est pas très crédible - NdR)

Pour faire partie de la garantie démocratique de l'association.

Pour la nuit dans le bus.

Découvrir qui sont les chefs des éclés.

Pour faire avancer l'asso.

Pour voter contre le rapport financier.

Pour renforcer mon engagement éducatif.

Les gens qu'on avait envie de voir (ou pas)

Py Lou Fas, le journal qui valorise!
Les gens qu'on avait envie de voir
 * Petite loutre joyeuse
 * Baloo
 * Jérôme
 * Claudie
 * Le comité directeur
 * Lartigue
 * Les chefs (pour voir si y'en a des bien)

Py Lou Fas, je journal qui balance grave!
Ceux qu'on n'avait pas envie de voir (ou qu'on voulait engueuler)
 * Laurent (2 personnes - on l'aime vraiment pas lui! perso j'ai rien
 contre lui, mais bon)

Les débats sur le rapport moral et financier

Je me suis amusé à noter les noms, fonctions, sexe des personnes qui ont pris la parole, ainsi que la durée de chaque intervention. Voiçi le fruit de mon observation.

Il y a eu 1h34 de débats. Ce temps a été divisé en 47 interventions. 28 personnes ont pu s'exprimer durant (en moyenne) 2 minutes.

stats.png

Voeu voté à l'unanimité :

Les Éclaireuses Éclaireurs de France, association laïque du Scoutisme Français, réunis en assemblée générale les 7 et 8 juin 2013, s’indignent de façon unanime de la mort inacceptable d’un étudiant de 18 ans, frappé à mort, volontairement, en plein jour, pour son engagement citoyen et antifasciste, signe d’une radicalisation de la droite extrême.

Notre association vise à former des citoyens engagés et lutte pour libérer l’homme et la femme de toutasservissement.

À force d’entendre, jour après jour : un appel à la « préférence nationale », de dénoncer les plus fragiles en les traitant d’assistés,de stigmatiser et d’opposer des catégories de la société : Roms, homosexuels, jeunes de banlieue,chômeurs...Il n’est pas étonnant que ce type de discours se traduise par de la haine concrète violente qui a abouti à un actemeurtrier.

Ceux qui diffusent et partagent ces idées sont responsables.

En tant que militants associatifs, mobilisons-nous, continuons à dénoncer ces idéologies, à œuvrer auquotidien.

N’arrêtons jamais !

Libre propos

Comment se passe une AG à la JPA ?

26 présents dont 7 femmes, 10 de moins de 50 ans, 2 de moins de 40 ans (pour info JPA = Jeunesse au Plein Air)

En 2 heures, c'est plié.

Présentation du rapport moral par le président (moins de 10mn) suivie de la présentation du rapport d'activités par le délégué national en région => vote : qui est contre ? Qui s'abstient ? Voté à l'unanimité sans avoir besoin de lever la main.

Présentation du rapport financier par le trésorier qui fait quelques blagues, un peu déçu de n'avoir rien à annoncer « au moins, si on était en gros déficit, y aurait des choses à dire » => vote : qui est contre ? Qui s'abstient ? Voté à l'unanimité sans avoir besoin de lever la main.

On parle du CA : quelques changements car certaines personnes partent, on fait passer la nouvelle liste, on corrige les erreurs => vote : qui est contre ? Qui s'abstient ? Voté à l'unanimité sans avoir besoin de lever la main.

Et là, roulement de tambour, l'AG se transforme en CA mais on reste les mêmes => élections du bureau selon les mêmes modalités et résultats de vote

fin de l'AG-CA : apéro-buffet

Alors, sincèrement, qu'est-ce qu'il leur faut de plus aux éclés pour y passer 2 jours et trouver qu'on n'a pas assez de temps ???

Entendu à la maison des éclés de Noisy le Grand :

« Un prix bas n'est-il pas un facteur d'anti-développement ? »

« Il faut que l'association se recentre sur le chiffre et le sens »

« Nous sommes un service éducatif »

« Il faut compter en masse de gamins »

« Le problème dans l'association, c'est qu'on a du mal à accepter exigence et autorité »

« Il faut préparer les délégués à la frustration »

« On note le ton grave et sévère du trésorier national »

« Après être passés à OCEL, on va passer au poivre » (Lartigue)

« L'objectif, c'est d'être organisé en 2014 » (Vincent)

« On va faire un dialogue ensemble » (Cédric)

« Si on reste sur les groupes locaux, on reste à 4000 et on ferme l'association » (Christophe Plâtre)

Au top 10 des mots et expressions les plus entendus :

stratégie – projet – efficacité – enjeux économiques – analyse – compétent - concret

Infos croustillantes :

L'IFAC (organisme de formation BAFA-BAFD de droite créé par Pasqua) est reconnu AECEP (Association Educative Complémentaire de l’École Publique)

OCEL sera condamné à mort en 2014.

La transparence nationale existe dans les couloirs.

Le coût réel de l'AG = 272€/personne

L'Agence du Service Civique souhaite mettre en place un uniforme pour les jeunes en Service Civique.

Cellule de crise et redressement productif

Evolution du vocabulaire attaché à la situation financière des EEDF au fur et à mesure des Conseils Nationaux :

Octobre : « Préoccupant » => Janvier : « Alarmant » => Avril : « Création d'une cellule de crise : Il s'agit de prendre des mesures pour la survie économique de l'association. »

Les paris sont lancés pour trouver le juste mot du CN d'octobre 2013 !

Devenez poney-citoyen

Besoin de prendre la voiture, mais la kangoo est déjà réservée ?

Le trajet métro/perm vous semble décidément trop long et vous ne prenez pas le bus ?

Marre des bouchons ? Marre de la circulation et des coups de klaxons ?

Envie d’être apaisé ?

Vous aimeriez pouvoir vous déplacer tout en respectant l’environnement ?

Envie d’une mascotte aux éclés ?

Nous avons trouvé la solution ! Dans un accord commun et après une réflexion originale, avec l’avis positif du comptable, Pogram, le poney éclés, peut être enfin commandé !

Avec lui tout sera beaucoup plus simple, il ne parle pas, ne tombe pas en panne, n’émet pas des gaz polluants et contribue à la tonte de la pelouse. Puis il saura être coopératif et bon camarade !

N’hésitez plus ! Partagez vos idées et choisissez le poney qui vous plaît !

Conditions à respecter : Le nourrir, le soigner, tout nettoyer 7jours/7. Ni repris, ni échangé. A suggérer comme mission de volontaires.

Les EEDF, partenaires (mot barré) prestataires de l'Education Nationale

Le Ministère de l'Education Nationale et la DGESCO se montrent très intéressés par notre proposition éducative et voient une réelle complémentarité éducative entre l'action des EEDF et l'Education Nationale, cependant ils nous annoncent une baisse de la contrepartie financière de la CPO et nous demandent de « montrer davantage qu'on est utile au système » (sic), qu'on répond aux priorités. En outre, pour prouver qu'on est utile au système, ils nous demandent de rentrer dans la mise en place des PEDT et de la réforme des rythmes scolaires, de faire de l'éducation artistique et culturelle (dans le cadre du parcours d'éducation artistique et culturelle), de l'accompagnement éducatif (qui va trouver une nouvelle vie dans les PEDT) et de participer à la mise en place des ESPE en « faisant connaître notre offre et notre potentiel de formation (re sic) auprès des responsables formation des ESPE en lien avec les équipes formation des rectorat ». Ils nous conseillent d'être « vendeurs » (re re sic) sur ces aspects-là lors des DGT. Ils en profitent pour expliquer que « vue la situation financière drastique actuelle, [ils sont] plus attentifs à ce qui se passe DANS l'école POUR l'école »

Et de préciser : « A vous d'être force de proposition car on a vite tendance à vous oublier » (re re re sic!) avant de conclure que c'est à nous, correspondants académiques, de convaincre lors des DGT de notre complémentarité éducative, et que c'est ça qui jouera sur le montant de la prochaine CPO 2014-2016 car nous sommes « les VRP de [notre] mouvement » (sic encore!)

Et pour conclure la conclusion, la définition de l'actuelle complémentarité éducative : « Le premier arrivé sera le premier servi. [...] Il faut y aller : on ne viendra pas vous chercher " (sic toujours, véridique !).

Alors finalement, est-ce que ce serait pas la fin de la complémentarité éducative AECEP-Education Nationale et le début d'une nouvelle ère formidable où l'Education Nationale publierait des appels d'offres pour des marchés et/ou délégations de service publics qui mettraient les associations et entreprises en concurrence pour une meilleure éducation de tous les enfants.

Miroir, miroir, dis-moi qui est la jumelle !

Photo !

Avez-vous remarqué qu'on était deux ?

Après de multitudes erreurs, bafouillages, rougissements et excuses nous avons décidé d'intervenir. Non pas que ce jeu ne nous amuse pas et que ne nous n'hésitons pas à en profiter, nous avons quand même décidé de vous aider. Oui, nous sommes jumelles et même si nous nous ressemblons, nous le savons, vous êtes capable de nous différencier.

Alors voici les astuces pour ne plus vous tromper :

Camille a les cheveux courts, Janice longs.

Camille a une dent à l'avant cassée, Janice non

Camille a le visage plus rond que Janice

Camille a la voix plus grave que Janice.

Camille a une chaine avec un pendentif cheval autour du cou, Janice aussi, sauf que celle de Camille est en or, celle de Janice en argent.

Camille a une gourmette avec écrit Camille dessus, Janice a aussi une gourmette mais avec écrit Janice dessus.

La fille relou avec son mélodica est bien évidemment Camille, mais ne vous trompez pas, celle avec la guitare c'est aussi Camille. Janice, quant à elle, peut vous casser les oreilles avec son accordéon.

Camille a souvent un foulard dans les cheveux, alors que Janice l'a autour du cou.

Celle qui arrive toujours 30 minutes à l'avance c'est Janice et celle qui arrive pile à l'heure voire même un peu plus tard c'est Camille.

Celle qui a toujours chaud c'est Camille, Janice est donc la plus frileuse.

Camille a un tatouage sur l'épaule droite, Janice n'en a pas.

Camille est droitière, Janice est gauchère.

Camille écrit gros, Janice plus petit.

Si vous arrivez en courant en criant « Camiiillle !! » et qu'elle vous regarde bizarrement c'est que c'est Janice. (le cas contraire est aussi possible, mais moins fréquent)

Sinon, Camille c'est la respo louveteaux, Janice c'est les séjours adaptés.

Pour faire plus simple, l'une s'appelle Camille et l'autre Janice.

Attention, gardez cette notice précieusement sur vous, elle vous sera fort utile et retenez bien le tout, car au prochain PyLouFas il y aura un test !

Jamille et Canice.

C'est pas moi qui le dit, c'est les maths!

Les éclés, en somme(s)

On a tous dans nos jeux utilisé des messages codés, où une lettre correspond à un nombre. On peut aller plus loin : prenons au début 1=A, 2=B, ..., 26=Z, et continuons (comme avec les plaques d'immatriculation) 27=AA, 28=AB, 29=AC, ..., 52=AZ, 53=BA, ... Ainsi, chaque mot correspond à un nombre ; par exemple, MATHS=5972011. On peut alors envisager d'additionner des mots : LE (317) + LA (313) = XF (630). Des fois, le mot somme ne veut rien dire, mais parfois, les mathématiques nous délivrent des messages plein de sens.

1/ Évitons d'amener nos petits lutins trop proche du pôle nord, car LUTINS + TAIGA = MOURUT.

2/ Notre association prône les activités de plein air, et ce n'est pas pour rien : ECLE + CAGIBIS = CAGNEUX.

3/ D'un clan aîné se forment des couples : AINE + CLAN = DUOS.

4/ On ne le répète jamais assez ; un respo doit savoir se ménager. Il semble que ce soit plus valable pour les filles : RESPO + USEE = SALUT.

N'y voyez aucune mysogynie des maths car :

5/ De l'égalité ECLAIREURS + L = ECLAIREUSE, on déduit que ECLAIREUSE > ECLAIREURS, soit qu'une éclaireuse est supérieure (strictement) à plusieurs éclaireurs. Pas de quantification plus précise.

6/ La laïcité est une de vos valeurs. Pour s'en convaincre, et éviter toute friture, jugez plutôt : EEDF + AMEN = FRIT.

Hasards ? Non. Les mathématiques gouvernent le monde.

Pascal

Groupe d'Albi

Un foulard ça peut servir aussi à ça !

PHOTO

Pour ce numéro avant les vacances où je vous propose un nouveau ton car le thon blanc, vous le savez tous, c’est excellent.

Mais à quoi peut donc servir un foulard éclé … et bien oui vous qui campez l’été, et qui comme moi n’avez pas le temps de faire votre lessive dominicale et bien, je vous propose de décliner l’utilisation de votre foulard et celui de votre meilleur-e ami-e en … chaussettes !! Cela dit vous pourrez mesurer l’amitié de votre ami-e si elle est sincère si vous pouvez le lui rendre sans même le laver !!

Attention je propose à tous les lecteurs de m’envoyer une photo de mise en scène de foulards lors de vos camps ou séjours et de publier par cette feuille de choux une sélection des utilisations diverses à la mode été des foulards éclés dès la rentrée !!! (c’est pas mal la rime non ??) à vos appareils, prêts, shootez !!!

Les « pydagogues »

Dans cette rubrique, je me propose de vous présenter dans chaque numéro, un pédagogue. Il ne s'agit pas d'ériger des statues à leur gloire mais de présenter des pédagogies alternatives et puis à vous de faire la part des choses.

Pédagogue : du grec ancien Paidagōgos : esclave chargé de conduire les enfants à l'école. Dans le pyctionnaire : personne mettant en place des stratégies éducatives pour armer (former) de futurs citoyens capables de se débattre dans le village global (attention subversif).

Sébastien Faure et la Ruche.

Cet établissement accueille une quarantaine d'enfants et 20 adultes bénévoles. Il y a trois groupes : petits, moyens et grands. Les enfants sont recrutés dans le sous-prolétariat parisien dans des familles dont les parents ne peuvent plus s'occuper d'eux. Les parents par engagement oral confient leurs enfants de l'âge de 6 ans à 16 ans.

Les objectifs d'une telle initiative sont de permettre aux enfants de milieu défavorisé d'obtenir une qualification technique pour qu'ils ne deviennent pas des travailleurs asservis et de proposer une éducation indépendante de l’Église et de l’État. Les enjeux sociétaux sont de permettre au peuple de se réapproprier les moyens de production, ce qui, pour Sébastien Faure, fait la différence entre la pauvreté et la misère en temps de crise.

Les méthodes :

- L'éducation intégrale : à la ruche, il y a une égalité entre l'éducation physique, intellectuelle et morale. Les adultes et les enfants ne rentrent pas chez eux le soir à 17 h. Il s'agit ici pour Faure de ne pas être dans l'artifice d'une éducation quotidienne de 7h.

- l'éducation concrète : les plus petits participent surtout aux travaux de la communauté, les moyens ont la liberté de papillonner d'un atelier technique à l'autre (typographie, menuiserie, jardinage, reliure...) et les plus grands choisissent une ou plusieurs spécialisation. La particularité ici est que ce sont les enfants qui choisissent quand ils veulent se spécialiser. Pour l'éducation morale, il n'y a pas de cours, la ruche fait le choix de faire vivre aux enfants l'expérience de la solidarité, de la communauté, du respect de l'autre...

- la mixité : l'établissement reçoit des enfants des deux sexes et propose même aux filles les ateliers de typographie qui est un métier qui leur est interdit à cette époque.

- L'autosuffisance : les enfants mangent ce qu'ils produisent sur les trente hectares et vendent le surplus pour payer l'encre, les cahiers, le pétrole des lampes.... par ce biais, l'école est indépendante de tout organisme financeur, y compris de l’État. Au départ, elle a cependant besoin de l'argent que Sébastien Faure gagne de ses conférences puis devient autonome.

- La santé préalable à tout apprentissage : les enfants sont retirés de leur milieu urbain, souvent insalubre à l'époque, pour venir à la campagne respirer un air plus sain. L'hygiène et la nutrition font partie du programme éducatif.

- Des aspects classiques de la pédagogie libertaire : pas de concurrence, pas d'examen, pas de punition, encore moins de châtiments corporels, enseignement non directif, étude sur le vif.

- La continuité éducative : les élèves de plus de 16 ans, une fois embauchés, reviennent pour participer aux réunions de la ruche ou pour aider aux travaux de la communauté.

Anatis

Carte des camps de la région

Camps en Midi-Pyrénées :

carte-mpy+labels.png

Camps itinérants dans la région :

Camps hors Midi-Pyrénées :

carte-hors-mpy+labels.png

Camps à l'étranger

SOS Camps

PyThie

Sunil => Emile relance

Météo

... Surprise !

(ajouter la météo de l'équipe régionale)

Courrier des lecteurs

Ben : Pylou Fas c'est trop de la balle! Vous nous avez régalé les gars!

Alex : Le plus dommage c'est que pour faire les mots croisés et les sudoku il faut soit imprimer, soit recopier. Et vous savez que moi, ben voilà quoi. A part ça, je trouve tout cela FABULEUX.

Karel : Ça date pas d'hier, mais ça m'a fait tout bizarre de relire un vieux occigène ! Et de savoir que qqun a repris le flambeau d'un journal régional, ça fait chaud au cœur ! Merci

C'est une bonne chose, mais ils auraient pu relayer les difficultés de
St Ex plus tôt.
Françoise

Le principe est trop bien, je trouve ça chouette!
Caro

J'ai lu le premier numéro, j'ai beaucoup aimé le bordel de la météo
des groupes. C'est génial, je kiffe trop.
Pierre

Les aînés ne le reçoivent pas, c'est injuste.
Séverine

Très bonne initiative, bon moyen de remettre un peu de militantisme,
et ça c'est cool!
Fanny

Officiellement, je n'en pense que du bien, mais je préfère LouFlash
et le kamoulox. Et puis les loutres.
David

Il faut continuer, c'est trop bon. C'est comme le cul. Un bon bouquin
de chiote. Il est passé devant routes nouvelles et l'équipée.
Baba & Ben

Publication qui cherche du fond sans le toucher.
Anatis

- Continue à lire son bouquin... -
Bérénice

-Y'a de l'idée, mais à un moment faudra choisir!
-Choisir quoi?
-Et bien pile, ou face?
Florian

C'est trop génial, ça me fait bien marrer
Gaël

Il est hyper bien. Le flash info, les pydagogues, le dessinateur...
Belle mise en page, bien fait. On sent une bonne dynamique régionale.
Mais c'est une copie de la griffe! (journal qui est paru en aquitaine -
NdR).
David

Se canto

 1. Tu es allé à l'AG
    Tu le sais ça n'a pas déconné
    Tous unis devant le CD
    Pour dégager les calendriers

 Refrain
 Avec...
   Un ba-balai - balai - serpillère
   ba-balai balai serpillère
   ba-balai balai serpillère
   on va tous les faire taire

 2. Et maintenant dans Pyloufas
    Tu vas voir tous les secrets
    Q'les délégués ont confié
    Tu vas voir ils se sont pas gênés

 3. Tu as raté la soirée
    Où beaucoup étaient trop bourrés
    Oui ils se sont laissés aller
    Mais on ne te dira pas qui c'est

 Car...
  (refrain 2)
    L'alcool c'est mal
    L'alcool c'est maaaaal
    L'alcool c'est mal

Mot croisé / sudoku

Dédée via Michel

Appel à contributions

Envoyez-nous une carte postale de votre camp !

+ est-ce qu'on met le texte de Florian : Ecrire dans PyLouFas ?

Jeu concours !

L’été prochain aura lieu le rassemblement Tangram,… mais si souviens-toi du tremplin de printemps où nos neurones sont entrés en ébullition pour finir par choisir comme nom de rassemblement un nom à la fois simple, tellement plein de sens et si évident : TANGRAM !

Maintenant on fait encore appel à toi et à ton sens (désormais) bien aiguisé de la formule.

Et si tu devenais le « créateur » du logo Tangram ?

Pas question de te faire mousser en te vantant partout d’être celui grâce à qui tout le monde identifie le rassemblement et les projets rattachés. Nous, à Py Lou Fas, on imagine plutôt quelqu’un à l’esprit éclairé qui saurait canaliser son génie créatif pour donner une identité visuelle au projet.

Alors n’hésite plus, prends ton carnet, ta tablette, ton stylet ou ta palette et montre-nous un peu de quoi tu es capable.

Le gagnant (parce-qu’à la fin il n’en restera qu’un) recevra une petite récompense, et verra sa jolie création reprise pour le rassemblement.

Envoie nous ta création en format numérique (JPG ou PDF) avant le 15/08/2013 à

pyloufas@midipy.eedf.fr

Nous la transmettrons au jury Tangram composé des organisateurs du rassemblement.

SOS CAMP

Superbe terrain intéressant.odt

Non, ce journal ne s'appellera pas Pylougram !

Une série d'événements étranges ont mis la puce à l'oreille des envoyés spéciaux de notre rédaction : il se trame quelque chose en Midi-Pyrénées.

La rédaction veille, et nous soupçonnons une opération terroriste d'envergure, qui vise ni plus ni moins à la destruction de l'association. Les signes ne trompent pas ! Sous l'appellation « Tangram », le groupuscule a déjà nombre de faits d'arme à son actif. On l'accuse d'avoir semé la discorde lors du dernier tremplin, prétextant l'organisation d'un anniversaire d'un événement dont -après contact au siège national- l'existence n'est pas confirmée.

Nous avons également recueillis les témoignages de plusieurs militants des commissions de l'équipe régionale qui, sous couvert d'anonymat, nous ont parlé de « pressions », d'« ultimatums ». Des mots forts, obtenus difficilement, qui laissent présager une réalité plus cruelle encore.

Des rumeurs font état d'un outil diabolique, le « framagram », qui dans les ténèbres devrait tous les lier, des séjours adaptés aux lutins. On évoque aussi une sombre stratégie consistant à réserver Bécours tout l'été 2014, stratégie qui précipiterait les difficultés financières de l'association et dont l'issue lui serait fatale.

Enfin, on nous a informé de la volonté de concurrencer votre journal préféré par des « Télégrammes ». Notre rédac' chef dément avoir reçu des pressions, mais nous avons retrouvé les restes calcinés de missives exigeant un changement de nom. Mais non, Py Lou Fas ! ne deviendra ni Pylougram, ni (pire) Tanloufas ! Nous résisterons ! N'arrêtons jamais !

Cauet Ducon, pour la frange dissidente de la rédaction.

EedfMidipy: Pyloufas/1Pi-Juin-2013 (last edited 2013-06-15 02:05:34 by ninon)