Bienvenue : connectez-vous | Créer un compte
emplacement: Diff for "Pyloufas/3Pi-Janvier-2014/LibrePropos"
Differences between revisions 5 and 6
Revision 5 as of 2014-01-04 15:17:51
Size: 5718
Editor: jean
Comment:
Revision 6 as of 2014-01-04 15:21:17
Size: 5718
Editor: jean
Comment:
Deletions are marked like this. Additions are marked like this.
Line 59: Line 59:
 Chacun fait des choix, qui sont, à ce moment précis, les meilleurs qu'il peut faire. L'anonyme concerné a choisi de venir avec nous contre un certain nombre de tartinasses de nutellasse.

 
Bref, il devrait assumer le fait d'être attaché sur une chaise électrique, avec des chaînes barbelées. Voilà.
 . Chacun fait des choix, qui sont, à ce moment précis, les meilleurs qu'il peut faire. L'anonyme concerné a choisi de venir avec nous contre un certain nombre de tartinasses de nutellasse. Bref, il devrait assumer le fait d'être attaché sur une chaise électrique, avec des chaînes barbelées. Voilà.
Line 65: Line 63:
 L'esclavagisme sauvage est à proscrire. Cela dit, il semblerait que la conduite de camion est un secteur qui embauche bien. Ce n'est pas la fin des éclés en Midi-Pyrénées. Tant qu'il y a Pyloufas il y a de l'espoir (et des abus).  . L'esclavagisme sauvage est à proscrire. Cela dit, il semblerait que la conduite de camion est un secteur qui embauche bien. Ce n'est pas la fin des éclés en Midi-Pyrénées. Tant qu'il y a Pyloufas il y a de l'espoir (et des abus).

L'avion Midipy pour l'AG 2014

Cette année, on fait l'AG à Lille, dans le Nord !

Alors, comme en Midipy on aime bien venir nombreux à l'AG, il faut qu'on s'organise. Parce que Lille c'est loin. Pas question de rater l'evènement pour une simple question de temps de trajet !

Le train c'est bien, mais c'est long. Ce qu'on pensait plutôt, c'est se trouver un petit avion de tourisme, avec juste 20 passagers, un logo éclé, des banderoles un drapeau Midipy. Y'a pas quelqu'un dans le réseau scout qui pourrait nous arranger ça? Je suis sûr qu'on peut trouver quelqu'un avec son brevet de pilote.

Et puis ça serait l'arrivée la plus classe qu'on aie jamais vu en 100 ans d'assemblées générales.

Si vous avez des plans, n'hésitez pas à nous contacter à pyloufas@midipy.eedf.fr

émile

L'homme qui savait

Je me rappelle encore de cet appel que j'ai passé à la perm' de Toulouse pour postuler au poste de service civique. J’entends encore Xav' me dire :

« Tangram t’intéresse ? Tu travailleras sans doute avec David. »

J'ai alors répondu :

« David ? Oui, je crois que je l'ai déjà croisé. »

Naïf que j'étais. En fait, je ne me rendais pas compte de la solennité de cet instant. J'allais travailler avec David. Le David. L'homme qui savait.

Des fois, lorsque nous sommes assis chacun devant un ordinateur ; il se retourne vers moi, le visage éclairé, la bouche souriante, les sourcils relevés. Il a eu une illumination divine. Et je sais qu'il sait. Il a compris. Tout.

« Et si on faisait un film en pendant la caméra à un crochet ? »

Ce mec, c'est un putain de génie.

Jean

De la démocratie dans l'association …

Je me retrouve dans beaucoup de choses exposées par Florian. Oui, la vigilance doit être le maître mot dans la situation dans laquelle on se trouve. Je ne veux pas faire mon historienne de comptoir de service mais les temps de crise financière ont toujours été propices à la mise à mal de la démocratie. Il est important qu'on soit tous garants de la survie de la démocratie dans l'association mais surtout que l'on soit vigilants à conserver ce qui fait notre âme : la réflexion pédagogique. Ne pas la noyer dans le bain des réflexions comptables. Si elles sont nécessaires, elles ne doivent pas être notre seul axe de réflexion.

Pour ce qui est de l'information je compléterais en disant qu'il serait temps que soit publié le montant des liquidités de chaque structure, histoire qu'on ait enfin une vision claire de la crise, une connaissance de la localisation des trous dans le gruyère. Oui, il faut que les infos circulent, et aujourd'hui soyons honnêtes, elles ne circulent pas. Certains membres du comité directeur ne sont même pas au courant de décisions prises au niveau national. Que penser donc de la mascarade des élections au comité directeur lors de l'assemblée générale… Que puis-je faire moi en tant qu’élue régionale ? Transférer à tous les groupes les mails que le siège et les autres régions m'envoient ? Écrire des articles ?

Les débats ? Oui on n'y consacre pas assez de temps. La première fois que j'ai demandé que l'on travaille le samedi soir des AG c'était en 2009, depuis toujours pas de changement et toujours plus de choses à débattre...

Malgré toutes les critiques que je peux faire et les mises en garde que je peux formuler, je tiens quand même à finir sur une note positive. Depuis septembre, je constate qu'on a jamais autant communiqué de région à région, de groupe à région. En effet, bon nombre de régions ont envoyé leur vision de la gestion de la crise, des propositions d'action, beaucoup de militants en leur nom propre ont écrit des lettres ouvertes, en région des responsables de groupe ont fait transiter des mails avec leur regard sur les choses, sans parler des différents blogs qui se sont créés sur le web permettant à chacun de débattre de la vie de l'association. Tout cela me fait dire que si les échanges sont aussi intenses c'est que la démocratie n'est pas morte. Cependant, il ne tient qu'à chacun de nous de prendre la plume, le micro ou le clavier pour nous positionner, pour faire partager notre opinion. Et bien sûr il ne tient qu'au comité directeur de ne pas faire la sourde oreille à tous ces échanges.

Anatis

De l'esclavagisme à Pyloufas

Ce matin, alors que je me réjouissais à l'idée de la grasse matinée qui s'offrait à moi, je fus réveillé de ma douce torpeur par deux énergumènes qui me dirent :

« Si tu viens à Carmaux nous aider à boucler Pyloufas, on te fait des tartines de Nutella »

Affaibli par mon réveil et par l'étonnante gentillesse de mes interlocuteurs, je me laissai tenter. Après tout, les tartines paraissaient bien plus proches que la journée à suivre.

Voilà où commence mon malheur. Je me retrouve dans une cave sombre, entouré par des geôliers peu amicaux, et à devoir écrire des articles à n'en plus finir.

Toi qui me lis, AU SECOURS !!!

anonyme (par peur des représailles)

Réponse d'un(e) des geôlier(e)s :

  • Chacun fait des choix, qui sont, à ce moment précis, les meilleurs qu'il peut faire. L'anonyme concerné a choisi de venir avec nous contre un certain nombre de tartinasses de nutellasse. Bref, il devrait assumer le fait d'être attaché sur une chaise électrique, avec des chaînes barbelées. Voilà.

S.C.

  • L'esclavagisme sauvage est à proscrire. Cela dit, il semblerait que la conduite de camion est un secteur qui embauche bien. Ce n'est pas la fin des éclés en Midi-Pyrénées. Tant qu'il y a Pyloufas il y a de l'espoir (et des abus).

V.

EedfMidipy: Pyloufas/3Pi-Janvier-2014/LibrePropos (last edited 2014-01-04 17:18:44 by al)