Bienvenue : connectez-vous | Créer un compte
emplacement: Formation / Tremplin / Rencontres de l'animation / Laïcité

A la rencontre de la laïcité

Les 6 et 7 octobre dernier, nous étions 9 à vouloir rencontrer l'animation et plus précisément l'animation laïque à Gaillac : il y avait Florian, Loïc, Livio, Adrien, Marie, Janice, Christine, Alexia et moi.

On l'a pas mal cherchée, questionnée, théorisée, mais on l'a aussi jouée, débattue, ironisée... et au final je crois bien qu'on l'a trouvée....

Bon, concrètement, comment on s'y est pris...

Ben, d'abord, on a joué aux définitions de la laïcité : les notres, celle des éclés (En affirmant le respect fondamental de l’homme dans sa diversité, lutter contre toute forme de discrimination et d’intolérance, c’est le choix de la laïcité), celle du dictionnaire (1. Principe de séparation d’un côté de l’État et de la société civile et de l’autre de la religion et des institutions religieuses. 2. Caractère de neutralité religieuse d’un établissement d’instruction ou d’assistance, d’une loi, d’une institution). On les a comparées, débattues...

On s'est dit : « mais alors, qu'est-ce que la non-laïcité ? », est-ce que c'est affirmer le non respect fondamental de l'homme dans sa diversité, accepter et défendre toute forme de discrimination et d'intolérance ? Du coup, on s'est dit « être non laïque, c'est pas cool ».

On s'est dit qu'on parlerait pas du voile et des régimes spéciaux... mais on en a forcément parlé.

L'évolution de la laïcité aux (E)EDF au fil des temps...

On a observé l'évolution de comment était définie la laïcité aux EEDF au fil des temps... et on s'est rendu compte que ça avait bien évolué entre 1930 où on se défendait d'être laïque en justifiant le fait qu'on avait quand même une morale et qu'on éduquait au « bien » et aujourd'hui où on utilise notre laïcité pour se défendre de l'image du vieu scoutisme « oui oui, on est scout.... mais bon on est laïque ! », en passant par 1983 où on avait une définition très politique et active de notre laïcité.

La laïcité EEDF au fil des temps dans les textes ...

Allocution de M. Kergomard : Scoutisme laïque et Ecole unique :

« […] Alors qu'ailleurs d'autres associations de toutes sortes enrégimentent leurs membres pour une opinion politique ou autre, nous, nous sommes des laïques, c'est-à-dire des hommes qui, par-dessus leurs opinions religieuses et politiques, voulons réunir tous les jeunes gens. Nous sommes des éducateurs. […] Nous désirons une « école unique » en ce sens que nous voudrions que tous les enfants passassent une partir de leur vie, ne serait-ce qu'un an, sur les mêmes bancs, que ces distinctions de classes sociales, que cet esprit de particularisme bourgeois, -ouvrier aussi peut-être- qui chez nous sépare les hommes, empêche la fusion de petites cellules sans collaboration et sans communication des unes avec les autres, nous voudrions que pendant quelques années cela disparût et qu'une véritable fraternité régnât dans l'éducation des enfants français. Voilà ce que nous rêvons, nous autres, membres de l'enseignement public. Voilà ce que nous faisons dans la mesure de nos possibilités avec les enfants que les familles veulent bien nous confier et voilà ce que nous, Eclaireurs, nous faisons aussi. Je parle, comme membre de l'enseignement public et comme éclaireur et je dis que si je suis éclaireur -honoraire, il est vrai, mais profondément éclaireur- c'est parce que je suis membre de l'enseignement laïque que je désire que dans cet enseignement pénètre plus intimement l'esprit du Scoutisme. Car il ne suffit pas d'être « laïque », de prononcer ce terme et d'affirmer cette espèce d'égalité et d'unité de pensée, cette cordialité dans les rapports entre jeunes gens et enfants se retrouvant sur les mêmes bancs : il faut aussi qu'un véritable esprit de fraternité pénètre dans les rapports entre les jeunes gens et les maîtres. »

Grand Jeu de la Pentecôte (il s'agit de l'organisation d'un rassemblement)

« […] Services religieux (apparaît comme titre au même titre que transports, tour de service, nourriture ou couchage) :

Pour les Eclaireurs catholiques : messe à l'église de Cormery le dimanche de la Pentecôte, à 7h30. - Rassemblement à 7h. 1.4.

Pour les Eclaireurs protestants : le culte aura lieu à la même heure au camp.

Pour les Eclaireurs libres-penseurs : causerie morale sera faite également à la même heure et au camp. »

A travers les Revues

« L'ACTION LAIQUE, n°634. Qu'est-ce que l'Ecole Laïque ? J. de Visme

Elle a pour but de préparer les enfants à devenir des hommes aptes à remplir leurs devoirs de citoyen, aimant le bien, épris de liberté, d'égalité, de justice. Elle leur inculque l'amour de la famille, de la Patrie, de l'Humanité, le respect des lois et des institutions républicaines du pays. (Inutile de dire que, pour les jeunes filles, des soins spéciaux leur sont réservés).

L'Ecole laïque n'est pas athée ; elle n'est pas anti-religieuse ; elle pratique scrupuleusement la tolérance, la neutralité à l'égard de toutes les croyances : elle n'enseigne aucune religion mais n'en combat aucune. Elle est l'affirmation même de la liberté de conscience. Elle respecte toutes les convictions ; aussi, elle entend être respectée elle-même.

Dans certains milieux, on l'appelle : « Ecole sans Dieu », parce que les ministres es cultes n'y dominent pas ; c'est faux, puisque Dieu est partout, et, notamment, partout où l'on fait le bien ; or, à l'école laïque, on enseigne le bien : l'ordre, le travail, le courage, la franchise, la bonté, le dévouement... ; on flétrit le mal : la paresse, le désordre, le mensonge, l'hypocrisie, l'égoïsme... Ce n'est pas, non plus, une « école indifférente » puisqu'elle a son idéal, qui est de former des hommes sains de corps et d'esprit, à l'intelligence ouverte, au cœur bon et généreux, remplissant tous leurs devoirs envers eux-mêmes et envers autrui. »

« mais concrètement, comment est-ce qu'on fait vivre cette valeur sur nos activités ? »

On s'est dit « mais concrètement, comment est-ce qu'on fait vivre cette valeur sur nos activités ? »... On a eu quelques idées... et puis on s'est dit que les autres participants à Tremplin devaient en avoir aussi... donc on les a interviewés, et on en a profité pour les faire débattre entre eux... en temps informel (entre midi et 2) puis formel (veillée de rencontre de l'animation laïque) où on s'est dit qu'on allait partager nos questionnements avec tout le monde autour de débats méthodiquement différents.

Ce qui est ressorti des interviews en vrac

Ce qui est ressorti des débats du soir

En guise de conclusion...

Et puis on a fini la soirée autour d'un verre, de crêpes (merci le moot!), d'histoires, de débats (encore!)... mais on s'est dit que ç'avait été chouette et que peut-être aux prochaines rencontres, on pourrait partir rencontrer une autre valeur... avec tous ceux qui voudront bien nous rejoindre !

Mais d'ici là, à chacun d'entre nous de faire vivre cette page, d'y ajouter ses recherches, questionnements, blasphèmes, théorisations etc...

On compte sur vous et sur toi !

EedfMidipy: Formation/Tremplin/Rencontres de l'animation/Laïcité (last edited 2012-10-17 15:21:16 by ninon)